Accueil


le site interactif

Accueil > Informations > Articles > César

Articles

César

Caius Julius Caesar (100-44 av. J.-C.), général et homme politique romain, qui jeta les bases du système impérial romain.

Né à Rome en juillet 101 av. J.-C., César appartenait à la prestigieuse gens Julia. Lié aux milieux plébéiens par son oncle Caius Marius, il refusa de répudier sa femme, Cornélie, fille de Cinna, comme l'exigeait Sylla et, pour éviter les proscriptions, se rendit à Rhodes où il étudia la rhétorique et fut élu au collège des pontifes.

Rentré à Rome en 78 av. J.-C., après la démission de Sylla, il entreprit une brillante carrière politique : questeur en 69 av. J.-C., édile curule en 65 av. J.-C., gouverneur en Espagne (61-60 av. J.-C.), il se joignit aux forces de Pompée et de Crassus pour former le premier triumvirat.

Consul en 59 av. J.-C., il se fit attribuer le proconsulat de l'Illyrie, de la Gaule cisalpine et transalpine, et fit voter des lois agraires qui lui assurèrent l'appui de la plèbe. En 58 av. J.-C., il entreprit la guerre des Gaules, au cours de laquelle il réprima l'insurrection dirigée par Vercingétorix (52 av. J.-C.). Cette difficile conquête lui donna l'occasion de se forger une armée entraînée et dévouée et de s'attirer gloire et richesse.

à l'issue de la guerre, en 51 av. J.-C., la souveraineté de Rome fut établie sur l'Europe centrale et occidentale à l'ouest du Rhin. En son absence, Crassus, après être entré en guerre contre les Parthes, fut battu et tué à Carrhes en 53 av. J.-C. : seul Pompée, nommé consul unique par le Sénat (52 av. J.-C.), séparait César du pouvoir absolu. Au début de 49 av. J.-C., César, refusant de céder aux injonctions de son rival et de démanteler son armée, franchit le Rubicon. Il marcha sur Rome, où il se fit nommer dictateur jusqu'à son élection au consulat en 48 av. J.-C., porta la guerre en Grèce où Pompée s'était enfui, l'écrasa à Pharsale et le poursuivit en égypte, où Pompée fut assassiné par les agents du roi Ptolémée XIII. En butte aux révoltes de la plèbe d'Alexandrie et aux problèmes de succession du trône vacant, César donna le trône d'égypte à Cléopâtre. En 47 av. J.-C., il réorganisa l'Asie Mineure et retourna à Rome, où il obtint à nouveau la dictature. De 47 à 44 av. J.-C., César entreprit, entre ses campagnes, de profondes réformes : il affaiblit le pouvoir du Sénat, des comices et celui des magistrats en multipliant le nombre de ces derniers ; sur le plan économique, il prit des mesures en faveur des travailleurs agricoles libres, en réduisant le nombre des esclaves, en fondant des colonies à Carthage et à Corinthe. Sa réforme du calendrier fournit à Rome un outil rationnel d'enregistrement du temps.

L'habileté et la sagesse de César furent de s'attribuer des pouvoirs sans partage, mais dans le respect de la légalité : il prit soin de se faire octroyer soit la dictature (49 et 47), soit le consulat (48 et 46), soit les deux fonctions simultanément (45 et 44) pour une période d'abord limitée (dix ans en 46) puis à vie (44).

Chef de la religion d'état en tant que pontifex maximus (grand prêtre), il était le chef suprême de l'armée. En tant que préfet des murs, il pouvait dresser la liste des sénateurs. Il reçut l'inviolabilité tribunicienne, le titre d'imperator en permanence. Soupçonné d'aspirer à la royauté, il fut assassiné le 15 mars 44 av. J.-C. (ides de mars) par un groupe de sénateurs, dirigés par Caius Cassius et Marcus Junius Brutus.

Orateur talentueux et écrivain au style clair et limpide, César a laissé des Commentaires sur la guerre des Gaules (De bello gallico, 52-50 av. J.-C.), qui représentent une source considérable d'informations sur les tribus celtes et germaniques, et sur la guerre civile (De bello civili, 44 av. J.-C.).

[ Faites découvrir ce site à vos amis ]
[ Informations | Jeux | Divers | Contacts ]
[ Forum | Livre d'or | Sondage ]
Retour