Accueil


le site interactif

Accueil > Informations > Articles > Guerre des Gaules : Révolte des Eduens

Guerre des Gaules

Révolte des Eduens

Noviodunum était une place des éduens située sur les bords de la Loire, dans une position avantageuse. César y avait rassemblé tous les otages de la Gaule, du blé, de l'argent [...], une grande partie de ses bagages (1) et de ceux de l'armée ; il y avait envoyé un grand nombre de chevaux achetés en Italie et en Espagne en vue de la guerre actuelle. Arrivés dans cette place, éporédorix et Viridomare (2) prirent connaissance de l'état du pays. Ils surent [...] qu'on avait envoyé officiellement des députés à Vercingétorix pour conclure avec lui un traité de paix et d'alliance, et ils estimèrent qu'il ne fallait pas laisser échapper une occasion aussi favorable. Ils massacrèrent donc les gardes laissés à Noviodunum, ainsi que tous les marchands qui s'y trouvaient, et partagèrent entre eux l'argent et les chevaux [...] Ils brûlèrent la ville, ne se croyant pas en état de la garder, afin qu'elle ne put servir aux Romains ; ils emportèrent sur des bateaux tout le blé qu'ils purent charger [...] et jetèrent le reste dans la rivière ou dans le feu ; ils levèrent eux-mêmes des troupes dans les régions voisines, placèrent des garnisons et des forts aux bords de la Loire, et envoyèrent en tous lieux leur cavalerie pour semer la terreur, dans l'espoir de couper les vivres aux Romains et de les forcer par la famine à évacuer le pays [...]

  1. Ses affaires personnelles et le matériel de son armée.

  2. Des chefs éduens. Ils seront deux des quatre chefs celtes mis à la tête de l'armée de secours d'Alésia.

(Jules César, La guerre des Gaules, Livre septième, chapitre LV, traduction de Maurice Rat)

[ Faites découvrir ce site à vos amis ]
[ Informations | Jeux | Divers | Contacts ]
[ Forum | Livre d'or | Sondage ]
Retour