Accueil


le site interactif

Accueil > Informations > Articles > Vercingétorix (article n 2)

Articles

Vercingétorix (article n 2)
(Source : Grand Quid Illustré (Robert Lafont) vol. XVI : Histoire I (p. 172)

VercingétorixNé vers 72 av. J.-C., il était fils de Celtrill qui avait reconstitué l'empire arverne entre la Marne et les Cévennes et avait été assassiné pour avoir aspiré à la royauté.

Réputé pour sa vaillance et sa clairvoyance, le jeune chef gaulois nourrit, dès 53 av. J.-C., le projet de vaincre les légions romains avant que César ne revienne d'Italie.

Il se fait proclamer chef de la confédération des Celtes, rallie à son projet les trois quarts de la Gaule et impose à l'armée disparate qu'il réunit une discipline de fer, faisant, si l'on en croit César, arracher les yeux et couper les oreilles aux déserteurs et aux hésitants.

Pour priver de ravitaillement et isoler les Romains, il pratique la tactique de la terre brûlée, incendiant cités et campagnes.

Emu par les supplications des Bituriges, il épargne pourtant Avaricum, aujourd'hui Bourges, qui sera peu après investie par les troupes de César qui remontent à marches forcées du midi.

En juin 52, la victoire de Gergovie ravive les espoirs gaulois. César doit abandonner le siège de la capitale arverne mais deux mois plus tard, il défait Vercingétorix non loin de Dijon, écrase ses cavaliers et le force, lui et ses hommes, à se retrancher dans l'oppidum d'Alésia.

Les savantes fortifications romaines empêchent l'arrivée des renforts. Les Gaulois réduits à la famine voient alors leur chef remettre ses armes au dictateur romain.

Emmené à Rome, Vercingétorix y suivra enchaîné le char de César lors de son triomphe en 46 av. J.-C. Six ans plus tard, il mourra dans sa prison, étranglé par ses geôliers.

[ Faites découvrir ce site à vos amis ]
[ Informations | Jeux | Divers | Contacts ]
[ Forum | Livre d'or | Sondage ]
Retour